Dialogue en humanité 2017 – Lyon 7, 8 et 9 juillet
Share

Dialogue en humanité 2017 – Lyon 7, 8 et 9 juillet

La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie» – Sénèque (philosophe romain, Ier siècle)

Les dernières nouvelles des violences armées au Moyen Orient, des attentats en Europe, des régressions politiques aux États Unis, au Brésil, en Turquie, et leur menace en France évoquent un vent violent qui semble se répandre sur la planète comme une traînée de poudre.

De violents orages semblent s’abattre sur notre humanité, des orages dont nous sommes à la fois les porteurs et les victimes. Nombre d’êtres humains à travers la planète subissent ainsi l’orage des violences climatiques bien sûr, mais aussi des tourbillons politiques, sociaux, écologiques.
Le déchaînement du fondamentalisme marchand et de son enfant monstrueux le fondamentalisme identitaire ne font qu’amplifier la tourmente.

Et comme il est difficile de voir loin quand la tempête fait rage !
Difficile de prendre de la hauteur pour voir notre petit présent dans la grande histoire de l’humanité ! Difficile de mesurer ce que nos petites actions mettront finalement comme couleurs dans la grisaille planétaire…

Mais partout de formidables oasis ensoleillées expérimentent de nouveaux modes de vie, partout des associations, des communautés, des peuples construisent des alternatives au défaitisme, à la morosité, à la misère.
Mieux encore, nous nous rendons compte que nous ne sommes pas obligé de baisser la tête en attendant la fin de la tempête ! Au contraire, de plus en plus d’êtres humains apprennent à danser sous l’orage, comme un pied de nez à sa violence et commencent à se relier dans un arc en ciel de plus en plus multicolore. C’est le paradoxe : la violence de l’orage se frottant aux anticyclones révèle l’arc en ciel… Quoi de plus fragile qu’un arc en ciel, mais quoi de plus beau.
Une grande diversité de mouvements commence à se relier, à se vivre enfin comme une force, à envisager ses complémentarités comme des richesses.

Heureusement, malgré les difficultés à œuvrer ensemble en étant aussi différents, nous intégrons progressivement l’idée que nous habitons le même pays : la Terre.

Les Dialogues en humanité constituent des oasis ensoleillées, de plus en plus nombreuses dans le monde, où la règle du jeu est la bienveillance, même si l’on est en conflit, où chacun vient partager avec les autres son expérience, ses interrogations, ses convictions… On vient s’y relier à d’autres faiseurs d’oasis et d’arcs en ciel pour mieux repartir affronter les tempêtes. On y vient aussi pour questionner ses propres orages intérieurs, pour nourrir son propre arc en ciel. On y croise des artistes qui nous bousculent la perception habituelle de la vie. On s’y fait soi-même artiste de sa propre vie. On y vient pour se construire une vision plus positive de la vie, de quoi se donner de la force en repartant.

Pendant ces journées, chacun peut se construire son propre parcours, construire son arc en ciel personnel riche de nombreuses approches sensibles, pratiques, intellectuelles, riches des rencontres improbables mais passionnantes qu’on peut y faire en se laissant guider par son intuition.

On peut aussi participer à la construction de l’immense arc en ciel de la citoyenneté mondiale, en pleine ébullition actuellement. Les rencontres des dialogues sont une étape sur un chemin qui complète celui des forums sociaux mondiaux à l’échelle internationale ou celle du mouvement des « jours heureux » à l’échelle française.

L’homme au coeur du projet…

Les mutations profondes que subit la société actuelle, et les inquiétudes profondes qu’elles ont déjà fait naître, attestent d’une certitude : par-delà les discours, l’homme ne semble pas être plus qu’avant la valeur sur laquelle le monde se fonde et construit son avenir. Partant de ce constat, les Dialogues en humanité ont pour ambition de reposer les grands problèmes de nos sociétés contemporaines en essayant toujours d’envisager l’ensemble de leurs incidences positives et négatives sur l’Homme, de saisir ce qu’elles sont susceptibles de nous apporter en termes d’amélioration ou de régression. Ce faisant, ils tentent de réinjecter des valeurs humaines dans des domaines où elles sont parfois marginalisées.

… et un projet au coeur de l’Homme

Au même titre que les politiques économiques et sociales sont régies par des objectifs et servies par des actions, la question de l’homme et de son avenir, aujourd’hui en péril, nécessite une approche similaire. C’est l’émergence d’une véritable politique de la question humaine qui est visée. Elle doit avoir pour ambition d’évaluer et d’envisager les moyens que l’homme se donne pour mieux vivre sa condition, et de favoriser le respect et le développement de sa propre humanité.

Un espace de réflexion créative et collaborative…

Aucune évolution durable ne peut être envisagée sans la participation et l’adhésion du plus grand nombre. Il est également essentiel de tenir compte des réalités aussi bien politique, culturelle, sociale ou économique, qu’humaine ou environnementale.

Loin d’être un cercle d’experts, les Dialogues en humanité se veulent des opportunités d’échanges entre des personnes aux origines et aux connaissances les plus diverses. Ce « véhicule de pensée » cherche à regrouper des intellectuels, des élus, des scientifiques, des religieux, ou des personnes issues du monde de l’entreprise et de la société civile, venus de tous les horizons, de toutes les convictions et confessions. Lors de rencontres initiés par les Dialogues en humanité, ils peuvent partager leurs expériences et définir des moyens de faire face à ces nouveaux défis.

… qui se concrétise à l’occasion de grands rendez-vous

Pour accélérer l’émergence de propositions concrètes, sur des défis qui le sont tout autant, les Dialogues en humanité se proposent également de participer à des événements ou rencontres existantes. Ainsi, avec les acteurs économiques, industriels ou scientifiques présents, les débats peuvent s’enrichir d’une réflexion sur l’homme dans le thème abordé.

Tout est fait pour qu’émergent des propositions ou des axes de travail grâce auxquels il deviendra possible d’interpeller efficacement les pouvoirs publics, élus et décideurs.

Un ancrage lyonnais

Les Dialogues en humanité sont nés d’une volonté de Gérard Collomb, Président du Grand Lyon et Sénateur-Maire de Lyon, d’initier et de soutenir une réflexion permanente et collective sur la question humaine. Crées en 2003, ils s’inscrivent dans la tradition humaniste de Lyon, mais aussi dans la cohérence de la politique menée aujourd’hui, dont le fil rouge consiste à tout mettre en oeuvre pour favoriser les rencontres, les échanges de cultures et de savoirs.

Une dimension internationale

Mais par essence, l’ambition des Dialogues en humanité est d’établir des échanges et des complémentarités avec des courants et organisations existantes. Des rapprochements ont d’ores et déjà été établis avec l’ONU, les institutions internationales, les réseaux de villes et de gouvernements locaux, les ONG humanitaires et les réseaux économiques et sont associés aux travaux déjà engagés.

Plus d’infos sur : Cliquer ici

Programme cliquer ici : 2017-programme-dialogues-en-humanite-web

RS

RS