Au World Forum Lille, la dimension territoriale s’est affirmée comme une clé pour répondre aux défis mondiaux
Share

Au World Forum Lille, la dimension territoriale s’est affirmée comme une clé pour répondre aux défis mondiaux

Le World Forum Lille, 8ème du nom, s’est achevé avec l’exceptionnelle rencontre entre Tony Meloto, bâtisseur de rêves philippin et Muhammad Yunus, entrepreneur bangladais, Prix Nobel de la Paix. Cette édition n’aura pas dérogé à son concept, réunir des entrepreneurs innovants et conquérants, qui se démarquent et nous éloignent de nos certitudes. Tony Meloto, et ses Fermes enchantées où Fabien Courteille crée une entreprise de fabrication de jouets et peluches basée sur un éco-système, Vérone Mankou et sa tablette pour l’Afrique, Ma Yihe, patron chinois à l’origine des premières maisons fabriquées avec une imprimante 3D, Muhammad Yunus, pionnier du micro crédit et chantre de l’entrepreneuriat social pour ne citer qu’eux.

Tous ont enthousiasmé le public, tant par leurs idées que par leur charisme communicatif. Pour preuve, Jean Duforest, Idgroup, qui propose à Julien Courteille de commercialiser ses peluches chez Okaïdi, ou encore, en réponse à l’appel de Tony Meloto, la réponse de 40 participants qui proposent leurs défis pour un monde meilleur. Le World Forum Lille, ce n’est pas seulement ces rencontres hors du commun, c’est aussi des réalisations concrètes. En témoigne le rassemblement dans un recueil, « En marche », de 150 projets de toutes tailles, sur l’ensemble du territoire, et dans une diversité de secteurs : habitat, éducation, commerce, énergies, etc. Ils sont révélateurs de la dynamique Troisième Révolution Industrielle lancée il y a un an par Jérémy Rifkin. Et parce qu’innover en industrie suppose des financements, le World Forum Lille a mis en évidence l’innovation en financement, le crowdfunding, qui vient épauler l’entreprise par le biais de plateforme de financement participatif.

Au delà, Philippe Vasseur, Président du World Forum Lille a annoncé le lancement le 28 novembre d’un livret d’épargne populaire, destiné à financer la «Troisième Révolution Industrielle» «Nous espérons intéresser la totalité de la région», a déclaré M. Vasseur.

Cette dynamique confirme les propos récurrents de Philippe Vasseur, à savoir que « la dimension territoriale est, dès à présent, une clé essentielle pour l’avenir ». Le fait est que partout dans le  monde, des territoires prouvent qu’ils constituent des espaces propices à la mise en œuvre de solutions permettant de relever de nombreux défis.

Dernier défi en date lancé sur ce World Forum Lille, le social business en Nord-Pas de Calais, présenté par Muhammad Yunus en clôture du World Forum Lille. Depuis début 2014, 125 personnes de 65 organisations ont commencé à se mobiliser pour la co-création de cet écosystème Social Business à l’échelle du territoire, ou plutôt SoBizHub | Social Business Nord de France. Explication de texte : SoBiz pour Social Business, le Hub évoquant la co-entreprise, le point de rencontre entre tous les acteurs économiques, l’écosystème dynamique et riche en matière d’accompagnement et de financeurs d’entreprises à caractère social qui caractérise la région Nord-Pas de Calais.

Tous en sont convaincus : l’innovation sociale est un puissant levier pour inventer de nouveaux business model à la frontière de l’économique et du social. Une évolution qui s’effectue dans la continuité de l’innovation sociale qui caractérise l’esprit d’entreprise nordiste. Un esprit qui a soufflé sur le World Forum Lille, attisant la flamme entrepreneuriale de 5280 personnes à Arras, Dunkerque, Lille et Valenciennes pendant 4 jours.

RS

RS